Historique

L’origine du jumelage franco-allemand de Meximieux – Denkendorf est scolaire.

En 1979 le collège Vaugelas de Meximieux s’est associé à celui de Montluel pour répondre à uneforte demande d'échanges scolaires avec le lycée d’Osfildern en Allemagne.

Une grande amitié entraîne le rapprochement des villes

Deux correspondants, Didier Brun de Meximieux et Christian Schmitt de Denkendorf, se sont alors liés d’amitié.

Les deux familles se sont donc rencontrées. Une grande amitié est née entre Roger Brun et le Dr Hans Schmitt, les parents des deux collégiens.

Ces derniers ont voulu franchir un pas de plus : ils ont alors œuvré, chacun dans sa commune respective, pour rapprocher les deux villes.

Le principe du jumelage accepté par les deux municipalités

Six ans plus tard, en 1985, les deux municipalités ont accepté le principe dujumelage entre Meximieux et Denkendorf.
Rapidement, le jumelage franco-allemand a été officialisé.

Création officielle du comité de jumelage Meximieux – Denkendorf : signature à Meximieux en mai 86

Les 2, 3 et 4 mai 1986, les premières festivités officielles ont eu lieu à Meximieux. Pas moins de180 habitants de Denkendorf, accompagnant leur nouveau maire Peter JAHN, ont fait le déplacement. 

Accueilli par Alain CAVET alors maire de Meximieux,

ils ont scellé l’amitié franco-allemande au cours de plusieurs rencontres.
Le 3 mai a été la journée la plus chargée avec:

 

  • la cérémonie de signature de l’acte de jumelage,
  • le défilé en fanfare dans les rues pavoisées de Meximieux agrémentées des vitrines de commerces décorées,
  • la plantation de l’arbre du jumelage dans le square de l’église
  • et surtout le grand gala à la salle des fêtes.


Nos amis nous ont quitté le coeur serré le 4 mai.

 

Signature du jumelage franco-allemand à Denkendorf

Les 26, 27 et 28 septembre 1986, c’est au tour des Français de se rendre à Denkendorf
Une forte délégation de Meximiards a alors été accueillie sous une banderole en français

 

 

affirmant : « le jumelage c’est vachement bien » ; œuvre du Dr SCHMITT francophile jusque dans l’argot.

 

Au cours de l’importante cérémonie officielle et en présence d’un ministre du Land les partenaires ont signé à nouveau l’acte de jumelage.

La journée s’est terminée par une grande soirée de gala à la salle des fêtes avec un protocole quelque peu bouleversé: des clowns français ont envahi la scène et "obligé" les convives à s'amuser au-delà de l'heure prévue initialement. 
Cette soirée s'est donc terminée par un bal improvisé très chaleureux.

Au hasard des souvenirs...

2012-stuttgart-fete-biere25.jpg

Rechercher dans le site

Question-Réponses : Toute l'Europe.eu